Vous êtes ici

Serpollet Noëlle

Onglets principaux

Nom : 
Serpollet
Prénom : 
Noëlle
Statut : 
membre
Lieu d'affectation: 
Orléans
Organisme d'appartenance: 
Université d’Orléans
Thématiques et domaines de recherche : 

Linguistique de corpus :

  • Participation à la construction d’un grand corpus de français oral, ESLO 2, dans une perspective variationniste diachronique et à des fins de comparaison avec le corpus oral ESLO 1 à quarante ans d’intervalle, dans le cadre du projet ESLO (Enquête Socio-Linguistique à Orléans) et du programme ANR Variling.
  • Analyse et reprise des caractéristiques principales d’ESLO 1, adaptation des paramètres sociologiques et linguistiques à la situation actuelle, en vue de l’élaboration du questionnaire sociolinguistique pour ESLO 2.
  • Réalisation d’entretiens sociolinguistiques afin de construire une base de données orales (ESLO 2).
  • Participation au projet LCO (Langues en Contact à Orléans).
  • Utilisation sur les données françaises (ESLO) de mon expertise en linguistique de corpus (gagnée à l’Université de Lancaster durant ma thèse), notamment sur la partie morpho-syntaxique.
  • Analyse et traitement du corpus oral du français ESLO 1 : Etude des données lexicales (variation du vocabulaire utilisé), morphologiques, syntaxiques (variation des formes pronominales, influence du type de question et du pronom personnel utilisé sur le choix de la forme pronominale employée dans la réponse ; variation des déterminants et pronoms anaphoriques, problèmes de référenciation, d’anaphore, de désignation des différents états de transition liés au passage des œufs à l’omelette : comptable, non comptable et changement de genre, référents évolutifs) et pragmatiques (étude du couple question / réponse).
  • Présentation de mes résultats lors de conférences.
  • Poursuite des thèmes de recherche développés pendant ma thèse (Lancaster University, Grande Bretagne) : analyse contrastive de deux langues européennes (français et anglais) et étude de corpus examinant l’évolution des constructions mandatives de 1960 à 1990.
  • Etude de corpus écrits en anglais britannique (LOB - Lancaster-Oslo/Bergen et FLOB - Freiburg-LOB) et américain (Brown et Frown – Freiburg-Brown).
  • Projet de reproduire cette analyse sur un corpus d’anglais britannique (oral et écrit) tel que le BNC (British National Corpus).

Traduction et analyse contrastive :

  • Etude de l’évolution diachronique de catégories grammaticales spécifiques (mode subjonctif en français, auxiliaire modal should et forme subjonctif en anglais = constructions mandatives) de 1960 à 1990 dans les corpus de langue anglaise cités ci-dessus et dans le corpus INTERSECT (International Sample of English Contrastive Texts Corpus) : articles de presse en français et leur traduction en anglais et documents techniques en anglais et leur traduction en français.

Cadre théorique : théorie des opérations énonciatives d’A. Culioli.