Vous êtes ici

VETD / Variation : Enonciation, Typologie, Diachronie

champ1

Responsable(s) du projet: 
Présentation: 

Dirigée par S. Osu et F. Toupin. Cette équipe réunit 7 EC (dont 1 à 50%) et 1 CR (à 50%) sept collaborateurs et six doctorants. Elle fédère deux anciens groupes présents à Tours, « Sémantique Enonciative et Cognitive » et « Diachronie ». Elle a fait le pari d’une confrontation entre deux méthodologies, celle de la typologie et celle de la diachronie, constituées à deux moments de l’histoire de la linguistique (années 1815-1880 pour la seconde, années 1930-1980 pour la première) avec comme visée commune de fonder leur raisonnement sur le rapprochement de différentes langues et des différentes époques d’une même langue, une approche transversale originale qui prend appui sur les échanges conduits au sein de la thématique transdisciplinaire et qui inclut la variation intralinguistique. Toutes ces recherches se fondent sur la constitution de corpus. Cette équipe gère :

  • Le cycle de conférences autour de la TOPE et des études sur les langues, avec en perspective la publication d’un ouvrage collectif sur la thématique choisie pour la poursuite des travaux, celle de la réalisation dans les langues de la notion de « dépassement »,
  • La tenue du Colloque Bisannuel sur la Diachronie de l’Anglais (CBDA) qui a eu lieu à Tours en 2011 où une nouvelle édition est prévue en 2017 (après des sessions à Amiens en 2013 et Troyes en 2015) avec un nombre croissant de participants (passant de 15 à 50) et de communicants (de 11 à 42) entre 2011 et 2015,
  • La réalisation d’un dictionnaire électronique vieil-anglais / français dont la réalisation est désormais bien avancée et qui constitue un outil irremplaçable en même temps qu’un observatoire des procédures de transcription, les vicissitudes de l’orthographe anglaise constituant un cas d’école sur les distorsions entre phonétique et notation alphabétique,

http://dico-frava.msh-vdl.fr/

  • Une contribution significative à l’organisation des activités du Master « Linguistique Avancée et Interfaces Linguistiques » dont 90% des effectifs sont concentrés sur le site de Tours.