04 juillet 2024

icon2024 : International Conference on Constructed Languages

[TheChamp-Sharing]
Appel à contributions https://icon2024.sciencesconf.org/

L’International Conference on Constructed Languages (I-CONlangs II, 2024) fait suite à une première édition à Turin en 2022 pour offrir un forum dédié à la recherche pluridisciplinaire sur les langues construites.

Le domaine des langues construites est le lieu d’un foisonnement d’idées et d’innovations, sur le terrain linguistique, qui interpelle la capacité humaine à proposer de nouvelles formes d’expression langagière en fonction des objectifs les plus divers. Ce phénomène intéresse non seulement la linguistique, mais aussi d’autres disciplines des sciences humaines, ainsi que le domaine des lettres et des arts, et cet intérêt va bien au-delà des seuls cercles académiques.

En l’espèce, les langues auxiliaires internationales ont d’abord été l’un des terrains d’invention les plus féconds, et cela dès le 19ème siècle. Parmi les projets de langues qui ont été publiés, l’espéranto retient ici tout particulièrement l’attention, dans la mesure où cette langue a permis l’émergence d’une communauté de locuteurs (y compris de locuteurs natifs) sur une longue période de temps, communauté ayant permis de développer une culture et une sociologie spécifiques, ainsi qu’une histoire et une littérature significatives. Il nous apparaît donc aujourd’hui important de solliciter des communications sur l’espéranto, comme langue et comme phénomène social et historique, sans exclure bien sûr la possibilité de communications sur d’autres langues auxiliaires internationales ayant joué un rôle dans l’histoire de l’interlinguistique (par exemple le volapük, l’ido, l’occidental, l’interlingua…), ou de conception plus récente – ou même en lien avec d’autres types de langues construites.

Les langues construites prennent également une place croissante dans notre environnement culturel à travers les langues artistico-littéraires ou fictives. A travers son imaginaire, l’être humain invente des langues pour asseoir la construction de ses mondes fictifs et créer un écosystème fictionnel plausible à l’intérieur de sa propre diégèse. On retrouve ces langues de fiction en littérature, au cinéma, dans les arts, la télévision et les jeux vidéo, où elles sont utilisées pour donner vie à des civilisations futuristes, exotiques ou fantastiques. Le colloque ouvre ses portes à des communications portant sur ces langues de l’imaginaire, et ce quelles que soient la langue ou l’approche (contrastive, sociologique, géographique, artistique). Nous invitons non seulement les chercheurs à s’exprimer sur la question, mais également les conlangers qui souhaiteraient partager leur expérience et leur langue.

Enfin, un terrain propice à une réflexion accrue sur le langage est celui des langues plus récemment créées à des fins pédagogiques, logiques ou expérimentales. Dans la lignée des proto-langues reconstruites afin de tester les hypothèses phylogénétiques du XIXème siècle, on trouve des langues dont le motif n’est pas tant d’être utilisées que de tester virtuellement l’hypothèse Sapir-Whorf (ex : loglan), d’explorer les possibilités du contact linguistique (ex : brithenig), ou encore de repousser les limites de la polysémie (ex : toki pona). Certaines de ces langues ont parfois une double nature qui les classe dans la catégorie aussi bien des langues expérimentales qu’artistiques (ex : láadan) ou auxiliaires (ex : sona), et il est enfin également pertinent de s’interroger sur les applications expérimentales des autres langues construites ou naturelles (ex : l’aspect propédeutique de l’espéranto).

Pour plus d’informations : https://icon2024.sciencesconf.org/

04 juil. 202405 juil. 2024
Orléans

Prochains évènements

Retour à l'agenda