18 juin 2020

Séminaire Orléanais de Linguistique – Xiaoliang Luo

[TheChamp-Sharing]
Intervenant : Xiaoliang Luo (Université d'Orléans/LLL) Sujet : Structure et complexité : pourquoi les sonantes se maintiennent en coda là où les obstruantes chutent ?

Dans le cadre de son Séminaire Orléanais de Linguistique, le laboratoire LLL organisera une dernière session autour d’un exposé de Xiaoliang Luo (Université d’Orléans/LLL) le jeudi 18 juin à 14h. La séance prendra la forme d’une visio-conférence dont le lien sera communiqué quelques heures avant. Merci de me contacter si vous souhaitez y assister.

=======RÉSUMÉ========

Intervenant : Xiaoliang Luo (Université d’Orléans/LLL)

Sujet : Structure et complexité : pourquoi les sonantes se maintiennent en coda là où les obstruantes chutent ?

La lénition en positions faibles fait objet de nombre d’études. Il est en général assumé que la coda est une position faible où les consonnes ont tendance de s’affaiblir. Ex. lat. facta  > fr. faite, lat. gypsum > esp. yeso. Parallèlement, nous constatons des cas où la coda ne chute pas dans la même structure et aux mêmes périodes de comparaison. Ex. lat. porta > fr. porte, lat. germanum > esp. hermano, lat. caldus > it. caldo.

Les cadres théoriques s’inscrivant dans les courants de la phonologie du gouvernement, notamment la théorie de Coda-Miroir, ayant contribué grandement à la compréhension de la fortition et de la lénition, ne peut pas en rendre compte car elle raisonne uniquement sur les facteurs positionnels définissant la force d’un segment par des relations latérales. Une obstruante et une sonante, tant qu’elles se trouvent à la même position syllabique, se voient attribuer le même degré de force.

Nous proposons, en adoptant une récente hypothèse basée à la fois sur la position syllabique et la complexité des segments, que cette différence s’explique et se résout par un conflit entre la faiblesse structurel de la coda et la haute complexité des obstruantes face aux sonnantes.

====================

18 juin 202030 nov. -1
Visioconférence

Prochains évènements

Retour à l'agenda
03 février 2021

Séminaire PLCSL - Cristelle Cavalla

3 février 2021, Cristelle Cavalla, PU, université Sorbonne Nouvelle, DILTEC (EA 2288)- Enseignement des émotions : quel lexique ?