Assemblée générale du laboratoire

L’Assemblée Générale du laboratoire s’est tenue le mercredi 10 janvier 2024.
Nous étions nombreux à assister à cette journée qui a eu lieu à l’IRD à Orléans.
Nous avons profité de ce moment pour une photo collective.

L’occasion de ce post est aussi de souhaiter nos bons voeux

Cristal Collectif

Flora Badin a reçu ce jour (1er décembre 2023) un cristal collectif du CNRS pour son activité au sein du GDS EcoInfo.

Un cristal collectif du CNRS !

Flora Badin remercie tous les membres du collectif pour cette aventure vertigineuse et pour laquelle il y a tant à faire, le CNRS pour sa récompense et son directeur qui lui fait confiance pour cette recherche.

Lauréats

– Alexis Arnaud, ingénieur de recherche – Grenoble Alpes recherche-infrastructure de calcul Intensif et de données1 (GRICAD) – Délégation Alpes – Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI)
– Flora Badin, ingénieure d’étude en ingénierie logicielle – Laboratoire Ligérien de linguistique2 (LLL) – Délégation Centre Limousin Poitou Charente – Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)
– Françoise Berthoud, ingénieure de recherche en charge de la soutenabilité – Grenoble Alpes recherche-infrastructure de calcul Intensif et de données (GRICAD) – Délégation Alpes – Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI)
– Cyrille Bonamy, expert en mécanique des fluides numérique – Laboratoire des écoulements géophysiques et industriels3 (LEGI) – Délégation Alpes – Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS)
– Cédric Boudinet, ingénieur informatique industrielle – Laboratoire de Génie électrique de Grenoble4 (G2ELab) – Délégation Alpes – Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS)
– Bruno Bzeznik, ingénieur en charge des systèmes de calcul à haute performance – Grenoble Alpes recherche-infrastructure de calcul Intensif et de données (GRICAD) – Délégation Alpes – Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI)
– Jacques Combaz, ingénieur de recherche – VERIMAG5 – Délégation Alpes – Institut des sciences de l’information et de leurs interactions (INS2I)
– Karin Dassas, informaticienne projet pour le traitement de données satellitaires et aéroportées – Centre d’études spatiales de la biosphère6 (CESBIO) – Délégation Occitanie Ouest – Institut national des sciences de l’Univers (INSU)
– Didier Mallarino, informaticien gestionnaire de données et infrastructures scientifiques – Institut Pytheas7 (PYTHEAS) – Délégation Provence et Corse – Institut national des sciences de l’Univers (INSU)
– Francis Vivat, chef de projet logiciels embarqués – Laboratoire atmosphères et observations spatiales8 (LATMOS) – Délégation Île-de-France Gif-sur-Yvette – Institut national des sciences de l’Univers (INSU)

https://www.cnrs.fr/fr/personne/ecoinfo-une-aventure-collective-pour-un-numerique-soutenable

Rencontre dessinée avec Natali Fortier et Céline Dugua

Samedi 18 novembre,  14:00 – 15:00
Tout public
02 38 68 45 45
gratuit

Céline Dugua, Maître de conférences en Sciences du Langage à l’Université d’Orléans (laboratoire LLL) et Natali Fortier, auteure-illustratrice de livres pour enfants, parleront de leur rencontre et de leur collaboration qui a mené à l’écriture d’un album Histoires de Lou publié aux Editions du Rouergue.
Comment une chercheure et une artiste travaillent-elles ensemble?
Elles vous emmèneront dans l’univers de Lou entre recherche scientifique, écriture et illustrations.

Festival des langues

Les langues sont un trésor de l’humanité. Aussi bien les grandes langues officielles que les patois ou les dialectes parlés seulement par une poignée de personnes. D’où l’idée d’en célébrer une trentaine ce samedi 7 octobre 2023 à la maison des associations d’Orléans La Source. Avec le premier festival des langues, proposé par Linguafest’45. Une association créée en mars 2023 avec un coup de pouce de la grande sœur Linguafest’37 qui elle existe depuis 1995. Car comme l’explique Marcelle Provost, présidente de Linguafest’45 : « Il n’y avait jamais rien eu pour mettre en avant la richesse linguistique mais aussi la diversité des langues de notre région. L’objectif est donc de faire se rencontrer les différentes associations impliquées dans ce domaine mais aussi les locuteurs de langues qui ne sont pas organisés en associations. »

Une conférence sur le multilinguisme

Jean-Louis Rougé, professeur émérite de l’Université d’Orléans donnera une conférence l’après-midi sur le multilinguisme. Son principal thème de recherche est l’histoire des contacts entre les langues africaines et le Portugais et en particulier la formation des langues créoles. Par ailleurs, il a gardé des liens avec le Laboratoire ligérien de linguistique. Il a aussi mené l’étude LCO : Langues en contact à Orléans. Un travail qui, comme l’indique Marcelle Provost « a permis en 2015 de répertorier 85 langues parlées au sein des familles de l’agglomération orléanaise. Et encore il n’a pas travaillé avec toutes les écoles, donc selon lui c’est un chiffre minimal. Mais l’important c’est de montrer que toute langue est capable d’exprimer tous les sentiments, tous les besoins des personnes. Et que la disparition ou la perte d’une langue, c’est une perte de diversité aussi grave que l’extinction de certaines espèces animales. Donc nous souhaitons, si possible, encourager les gens à s’intéresser à leurs voisins même s’ils ne parlent pas la même langue. Nous voulons également susciter le respect vis-à-vis de ces langues différentes. »

Découvrir des langues

Des ateliers permettront donc de mettre un coup de projecteur sur une trentaine de langues. Mais Marcelle Provost précise : « Il ne s’agira pas dans ces ateliers de 40 minutes de s’initier à une langue mais plutôt de la découvrir. Il y aura une présentation des pays ou des régions dans lesquel.le.s ces langues sont parlées et le cas échéant de son histoire. Mais aussi de son interaction avec les pays limitrophes. Nous essaierons aussi de déterminer si c’est une langue en danger ou au contraire en expansion. Il y aura aussi le détail d’une règle de grammaire ou d’un champ lexical. Par exemple, les personnes qui vont nous présenter le Persan ont décidé de nous parler des repas, parce que c’est important en Iran mais aussi en France. Et bien sûr, nous entendrons cette langue avec la lecture d’un poème ou d’un chant. Car quand je lis certains poèmes sur la nature, je me rends compte que les images qu’ils suscitent en moi ne sont pas les mêmes selon qu’il s’agit d’un auteur français ou d’une autre langue. Donc, c’est passionnant et très enrichissant. »

C’est quoi une langue ?

Et même si sans surprise, l‘anglais et le mandarin (le chinois) sont les deux langues les plus parlées au monde, pas question pour autant délaisser les 7 000 autres. Et peut-être revenir à la question fondamentale : c’est quoi une langue ? Marcelle Provost reprend cette définition : « Une langue, c’est un dialecte avec une armée et une marine (un aphorisme popularisé par le linguiste yiddish Max Weinreich, NDLR) c’est-à-dire qui est capable de s’imposer ». Complément de réponse ce 7 octobre 2023, de 9h à 23h à la maison des associations d’Orléans La Source. Et c’est gratuit !

Par Sophie Deschamps 

BidouiLLLages Elan #2

Au programme :

10h-12h : Atelier faux débutants animé par Biagio Ursi – salle 151
13h30-15h30 : Atelier traitement des corpus complexes et multisources animé par Louis Maritaud – salle 157
15h30-17h : Conférence invitée – Louis Maritaud – salle 150
« Les apports de l’annotation sur ELAN dans des perspectives mixtes : l’exemple de l’analyse du discours rapporté dans des réunions pluriprofessionnelles en psychiatrie »

Inscription obligatoire par mail : katja.ploog@univ-orleans.fr pour permettre un accueil optimal, merci de nous formuler succinctement vos attentes.

D’Orléans à Sherbrooke, quelles variations diatopiques du français parlé ?

L’entrée est libre et gratuite. A des fins d’organisation, merci d’envoyer, avant le jeudi 1er juin, un mail de confirmation de participation à : celine.dugua@univ-orleans.fr en précisant si on vous compte pour le déjeuner.

Programme

Accueil : 9h

9h30-10h10 : Marie Skrovec, Céline Dugua  & Yvan Stroppa : « Choix et enjeux pour la constitution du corpus ESLO »

10h10-10h40 : Badreddine Hamma : « Ce que les ESLO nous apprennent sur le passif en français »

10h40-11h10 : Céline Dugua : « Observer la variation dans ESLO à travers l’usage des liaisons »

11h10-11h30 : pause

11h30-12h15 : Lotfi Abouda, Layal Kanaan-Caillol, Marie Skrovec : « Approche micro-diachronique »

pause repas

13h30-14h : Wim Remysen : « Le Fonds de données linguistiques du Québec (FDLQ) : objectifs et orientations »

14h-14h30 : Benoît Mercier : « La plateforme d’édition collaborative des contenus du Fonds de données linguistique du Québec : architecture et défis »

14h30-15h : Nadine Vincent : « Le projet porc-épic : traitement lexicographique d’emplois polémiques »

15h-15h30 : Kristin Reinke, Luc Ostiguy et Ann-Frédérick Blais : « Les attitudes de Québécois à l’égard de leurs français dans le doublage: ce que différentes approches méthodologiques nous disent »

15h30-16h : pause

16h-17h : session d’échanges : « Quelles collaborations autour des variations diatopiques du français parlé ? »

BidouiLLages ELAN

Programme de la journée

9h-10h30 Atelier grands débutants : présentation des fonctions, tour d’horizon, installation et premiers pas Animé par B. Ursi et K. Ploog – salle 157
11h-12h30 Atelier échange de pratiques : création des schémas d’annotation, requêtes, formats, interopérabilités… Animé par F. Badin et A.-L. Minard – salle 157
13h30-15h Atelier gestion des ressources : synchronisation de multicaptations, alignement, traitements pour la diffusion, désidentification, céation d’extraits
Animé par L. Maritaud – salle 157

15h30-17h Conférence invitée :
salle 250

« Les apports de l’annotation sur ELAN dans des perspectives mixtes : l’exemple de
l’analyse du discours rapporté dans des réunions pluriprofessionnelles en psychiatrie« 
La manipulation de données audiovisuelles dans la recherche en SHS implique de nombreux traitements consécutifs. De la conception du corpus en tant qu’objet défini aux analyses, en passant par les annotations/transcriptions, le travail est partie guidé par des aspects techniques, liés aux méthodes de captation, aux conventions de transcription, et au choix des logiciels de traitement. Titulaire d’un doctorat en sciences du langage intitulé «La compétence d’interaction des soignants en psychiatrie : analyse comparative
de séquences de discours représenté dans des conversations entre pairs», Louis Maritaud est actuellement ingénieur d’études au laboratoire ICAR (ENS Lyon) en charge des traitements audiovisuels des corpus. Son expérience avec ELAN repose sur le traitement intégral de 15h d’enregistrements vidéo de réunions pluriprofessionnelles en psychiatrie, en vue de l’étude des séquences de discours rapporté. Louis Maritaud donne à voir, dans cette communication, le cheminement méthodologique de la conception des données quantitatives via les annotations sur le logiciel ELAN, la remise en perspective ces annotations pour les analyses qualitatives, En conclusion, il présentera les résultats concernant les formes et fonctions des discours rapportés et présentera quelques perspectives relatives aux asymétries de participation des soignants selon leur fonctions.
►ELAN : https://archive.mpi.nl/tla/elan
►Louis Maritaud : http://www.icar.cnrs.fr/membre/lmaritaud

Inscription obligatoire via le formulaire : https://framaforms.org/bidouillages-elan-1680245023

Support de communication réalisé par Adeline Vioux de la MSH Val de Loire : Formation-bidouillage-elan_V230331