ESLO FLEU THEME 5

ESLO-FLEU

Thème : Savoirs

Afficher/Masquer le détail des enregistrements présents – CLIC
Mot-clé Extrait Période Module Sous-thème Sommaire
arsenic ESLO2_CONF_1240_arsenic 2008-2021 D’une situation à l’autre Discours académiques Un directeur de recherche au CNRS de 45/55 ans donne une conférence sur la mouvance des verriers-alchimistes, et en particulier sur le verrier Bernard Perrot.
bernard-perrot ESLO2_CONF_1240_bernard-perrot 2008-2021 Discours académiques Histoire des sciences et des techniques. Un directeur de recherche au CNRS de 45/55 ans donne une conférence sur la mouvance des verriers-alchimistes, et en particulier sur le verrier Bernard Perrot.
bibliotheque ESLO1_INTPERS_445_bibliotheque 1968-1971 Mémoire collective Le directeur de la bibliothèque municipale d’Orléans de 45/55 ans décrit son bureau dans et raconte l’histoire de la bibliothèque.
communication ESLO1_CONF_503_communication 1968-1971 Discours académiques Un conférencier parle de l’apprentissage d’une langue étrangère, selon les préceptes de l’approche communicationnelle.
diamela-eltit ESLO2_CONF_1243_diamela-eltit 2008-2021 D’une situation à l’autre Discours académiques Une maître de Conférences de 35/45 ans donne une conférence sur la biographie littéraire de l’écrivaine chilienne Diamela Eltit.
didactique ESLO2_CONF_1242_didactique 2008-2021 D’une situation à l’autre Discours académiques Un professeur des universités de 45/55 ans donne un discours où il présente certaines questions de recherche qui interviennent dans l’exploitation du corpus ESLO.
esperance ESLO2_CONF_1241_esperance 2008-2021 D’une situation à l’autre Discours académiques Un professeur des universités en histoire contemporaine de 45/55 ans donne une conférence sur la notion d’homme providentiel
jeanne ESLO2_DISC_1239_jeanne 2008-2021 D’une situation à l’autre Mémoire collective Un haut fonctionnaire de + de 65 ans et député du Loiret prononce un discours sur l’histoire de Jeanne d’Arc, lors des fêtes johanniques.
napoleon ESLO2_CONF_1241_napoleon 2008-2021 Discours académiques Un professeur des universités en histoire contemporaine de 45/55 ans donne une conférence sur la notion d’homme providentiel, en se référant à Napoléon.
parfum ESLO2_ENT_1054_parfum 2008-2021 Discours procéduraux Un buraliste de 55/65 ans anciennement chef de projet en marketing décrit la conception et la fabrication d’une ligne de parfum.
terre-de-passage ESLO1_INTPERS_409_terre-de-passage 1968-1971 Mémoire collective Un directeur d’école primaire de garçons de 35/45 ans et originaire d’Algérie raconte comment l’Algérie a été une terre de passage, sur le plan historique, des berbères autochtones à la colonisation française.
vin ESLO2_CONF_1244_vin 2008-2021 Discours académiques Un maître de conférence en géographie de 45/55 ans donne une conférence sur l’histoire culturelle du vin.
vinaigriers ESLO1_INTPERS_419_vinaigriers 1968-1971 Paroles d’Orléanais Mémoire collective Un industriel propriétaire de vinaigrerie de 35/45 ans raconte comment les maîtres-vinaigriers du passé procédaient pour fabriquer du vinaigre.
vitraux ESLO1_ENT_002_vitraux 1968-1971 Discours procéduraux Le PDG de 35/45 ans d’une entreprise de peinture, vitraux et vitrerie décrit les étapes successives de la fabrication d’un vitrail.

ESLO1_ENT_002_vitraux

Date d’enregistrement 1969-04-12
Nature Entretien
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu
Thème Savoirs
Sous-thème Discours procéduraux
Sommaire Le PDG de 35/45 ans d’une entreprise de peinture, vitraux et vitrerie décrit les étapes successives de la fabrication d’un vitrail.
Profession [DE744] PDG peinture, vitraux, vitrerie ; [JR]
Age [DE744] 35/45 ; [JR] 25/35
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO1_ENT_002_vitraux.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:38:08 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [DE744] alors ça on présente ça au client en disant ben voilà voilà ce que je
0:00:04 [DE744] pense euh
[JR] oui
[DE744] bon alors il est d’ accord ou il ne l’ est pas ou il me dit ben voilà vous voyez y a trop de vert je voudrais des points rouges je voudrais
0:00:11 [DE744] alors on discute on est pas toujours d’ accord
0:00:13 [DE744] mais enfin
[JR] oui
0:00:14 [DE744] bon
[DE744] puis finalement si nous sommes d’ accord euh on peut modifier légèrement la maquette et après
0:00:20 [DE744] on fait ce que l’ on appelle un carton c’ est-à-dire le le ce dessin -là agrandi mais à la grandeur de la fenêtre
0:00:26 [JR] ah oui oui
0:00:27 [DE744] n’ est -ce pas mais sans les couleurs
0:00:29 [DE744] ou nous
[JR] oui
0:00:30 [DE744] avons uniquement les lignes de plomb
0:00:32 [DE744]
0:00:33 [JR] oui
[DE744] n’ est -ce pas ?
0:00:34 [DE744] ce carton nous le le calquons
0:00:37 [DE744]
[DE744] et nous le reportons sur un papier fort ce qu’ on appelle un papier calibre qui est presque un petit un un carton un autre carton
0:00:44 [JR] oui
0:00:45 [DE744] et c’ est ce ce c- ce nouveau carton qui est découpé
0:00:48 [DE744] et qui va nous donner
0:00:50 [DE744] en papier
0:00:51 [DE744] la forme de chaque pièce
0:00:53 [JR] ah oui
0:00:54 [DE744] n’ est -ce pas ? bon
0:00:55 [DE744] alors nous reprenons la maquette et
0:00:57 [DE744] à l’ aide de la maquette nous faisons le choix de verre
0:01:00 [DE744] avec tous tous les échantillons en disant bon à tel endroit j’ ai un jaune je cherche dans mes jaunes c’ est celui -ci
0:01:07 [DE744]
[DE744] alors à ce moment -là on reprend le calibre en papier
0:01:11 [DE744] et on découpe le jaune
0:01:13 [DE744]
[DE744] suivant le format du calibre
0:01:15 [JR] ah oui
0:01:16 [DE744] voyez -vous ? bon
0:01:17 [DE744] alors si dans ce cas comme dans ce cas -ci
0:01:20 [DE744] c’ est un un personnage donc il y a des choses que vous ne pouvez pas faire uniquement avec du verre et du plomb par exemple ces cheveux -là le nez la bouche
0:01:28 [DE744] et cetera
[JR] oui
0:01:29 [DE744] alors on intervient avec une une poudre spéciale qu’ on appelle de la grisaille qui est à base d’ oxyde de fer
0:01:34 [DE744] et qui
[JR] la contient ?
0:01:35 [DE744] pardon ?
0:01:36 [JR] la quoi ?
0:01:37 [DE744] de la grisaille qui contient de l’ oxyde de fer
0:01:39 [JR] ah oui oui
0:01:40 [DE744] n’ est -ce pas ? alors
0:01:41 [DE744]
0:01:43 [DE744] quand toutes les pièces sont coupées
0:01:45 [DE744] on le on le met en plomb c’ est-à-dire qu’ on prend un tout petit plomb et on met on rassemble toutes les pièces
0:01:52 [JR] oui
[DE744] n’ est -ce pas ?
[DE744] bon autrement dit vous avez votre fragment de vitrail coloré
0:01:57 [DE744]
0:01:58 [DE744] mais sans grisaille et à ce moment -là vous voyez si le vert à côté du jaune réagit bien si on ne s’ est pas trompé à la coloration alors on peut changer une pièce ou l’ autre et après on fait
0:02:10 [DE744]
[DE744] la grisaille c’ est-à-dire la peinture on fait les détails les ombres les mains les
0:02:16 [DE744] le visage
0:02:18 [DE744] et cetera
[JR] oui
0:02:19 [DE744] bon puis on démonte tout
0:02:21 [DE744]
[DE744] on le cuit
0:02:22 [DE744]
0:02:23 [DE744] le verre est coloré dans la masse mais cette peinture noire que vous avez rajoutée il faut l’ incorporer au verre
0:02:28 [JR] oui
0:02:29 [DE744] alors on le met dans un four le verre se ramollit et cette peinture à base d’ oxyde de fer pénètre dans le verre
0:02:36 [JR] oui
0:02:37 [DE744] n’ est -ce pas ?
[DE744]
0:02:38 [DE744] vous laissez refroidir et vous remettez en plomb une seconde fois
0:02:41 [DE744]
0:02:43 [DE744] voyez -vous ?
0:02:44 [JR] oui
0:02:45 [DE744] et après on fait passer du mastic liquide sous les plombs pour l’ étanchéité et puis après on va poser cette fois
0:02:52 [JR] ah bon
0:02:53 [DE744] enfin j’ ai simplifié hein ?
0:02:54 [JR] oui d’ accord mais euh
0:02:56 [JR]
[DE744] alors si vous voulez maquette
0:02:58 [DE744]
0:02:59 [DE744] carton grandeur nature découpage des calibres des pièces
0:03:02 [JR] hm
0:03:03 [DE744] choix de verre
[DE744]
0:03:04 [DE744] mise en plomb provisoire
0:03:06 [DE744]
0:03:07 [DE744] peinture s’ il y a lieu
0:03:09 [DE744] démontage
0:03:10 [DE744] cuisson
0:03:11 [JR] oui
0:03:12 [DE744] réassemblage
0:03:13 [DE744] remise en plomb définitive
0:03:16 [DE744]
0:03:17 [DE744] masticage pour l’ étanchéité et pose

ESLO2_CONF_1244_vin

Date d’enregistrement 2012-04-12
Nature Conférences
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu
Thème Savoirs
Sous-thème Discours académiques
Sommaire Un maître de conférence en géographie de 45/55 ans donne une conférence sur l’histoire culturelle du vin.
Profession [FLegouy] Maître de Conférences en géographie
Age [FLegouy] 45/55
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO2_CONF_1244_vin.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:06:21 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [FLegouy] je voulais vous parler du banquet de Platon
0:00:02 [FLegouy] hein qui me paraît euh
0:00:03 [FLegouy] un des éléments euh
0:00:05 [FLegouy] fondamentaux dans cette hm
0:00:07 [FLegouy] dans cette quête de
0:00:08 [FLegouy] de
0:00:09 [FLegouy] comment dire ? de la vérité sur le vin
0:00:11 [FLegouy] donc euh
0:00:12 [FLegouy] euh Platon mais aussi d’ autres
0:00:14 [FLegouy] évoquent le symposium grec
0:00:16 [FLegouy] les convives se passent un cratère
0:00:18 [FLegouy] dans lequel il y a de l’ eau et du vin
0:00:20 [FLegouy] et ils font l’ éloge de l’ amour
0:00:22 [FLegouy] mais pas seulement n’ est -ce pas lors de ces banquets
0:00:24 [FLegouy] et en quelque sorte ils se lancent des défis
0:00:26 [FLegouy] et ils essayent de finalement de
0:00:29 [FLegouy] de faire le
[FLegouy] l’ éloge qui sera le
0:00:30 [FLegouy] le plus apprécié par tous
0:00:32 [FLegouy] hein bien
0:00:33 [FLegouy] euh
[FLegouy] et c’ est ainsi que serait entre guillemets
0:00:36 [FLegouy] c’ est mon interprétation personnelle bien entendu euh
0:00:39 [FLegouy] euh je je me permets de le dire
0:00:40 [FLegouy] la philosophie en Grèce puisque
0:00:42 [FLegouy] au fond du verre on va re- on va retrouver la vérité
0:00:44 [FLegouy] voilà
0:00:45 [FLegouy] alors je tiens juste aussi à préciser que
0:00:47 [FLegouy] cette manière de faire elle est toujours vivante
0:00:49 [FLegouy] je l’ ai notée à propos euh de l’ Arménie
0:00:52 [FLegouy] c’ est ce que euh m’ a dit Françoise euh Ardillier qui travaille sur l’ Arménie
0:00:56 [FLegouy] mais vous avez aussi des chansons à réponses
0:00:57 [FLegouy] c’ est comme ça que je les appelle notamment dans le sud-ouest français
0:01:00 [FLegouy] par exemple en revenant de Bidarray
0:01:02 [FLegouy] je ne sais pas si vous connaissez cette chanson -là
0:01:04 [FLegouy] et euh si vous voulez une fois que
0:01:06 [FLegouy] on a bien mangé bien bu ensemble n’ est -ce pas
0:01:08 [FLegouy] y a quelqu’un qui commence la chanson et puis
0:01:10 [FLegouy] chaque strophe doit terminer par le mot aïe
0:01:12 [FLegouy] alors vous le
0:01:13 [FLegouy] vous allez sur internet
[FLegouy] vous verrez y a une petite interprétation très personnelle de cette chanson -là
0:01:16 [FLegouy] [=!i /instantaneous/N] je n’ insisterai pas ici
0:01:18 [FLegouy] il y a des oreilles qui ne pourraient pas le supporter
0:01:20 [FLegouy] voilà
0:01:21 [FLegouy] bien
[FLegouy] donc les origines caucasiennes de la vigne je passe
0:01:24 [FLegouy] j’ en arrive à aussi à ce deuxième élément euh & fondamenteur
0:01:27 [FLegouy] fondamental pardon c’ est
0:01:29 [FLegouy] Les Noces de Cana
0:01:30 [FLegouy] vues au travers du tableau de Véronèse
0:01:32 [FLegouy] qui ne fait qu’ interpréter
0:01:34 [FLegouy] ce qu’ il a lu euh dans notamment dans l’ Evangile de Jean
0:01:37 [FLegouy] donc à des noces bien sûr les deux personnages clés
0:01:40 [FLegouy] sont les jeunes mariés
0:01:41 [FLegouy] ici euh vous n’ avez pas les deux personnages clés
0:01:44 [FLegouy] le le marié et sa femme et la mariée
0:01:47 [FLegouy] mais ils sont sur un coin du tableau comme d’ ailleurs
0:01:50 [FLegouy] dans l’ Evangile de Jean
0:01:51 [FLegouy] puisque finalement on sait très peu de choses sur ces mariés -là
0:01:54 [FLegouy] par contre ce que l’ on sait
0:01:56 [FLegouy] c’ est que un moment donné
0:01:57 [FLegouy] durant ces noces de Cana
0:01:59 [FLegouy] bien
[FLegouy] le vin vint à manquer
0:02:01 [FLegouy] grave erreur n’ est -ce pas euh à la fois pour les parents
0:02:05 [FLegouy] des mariés et même aussi pour les mariés
0:02:06 [FLegouy] ils vont donc rater en quelque sorte leurs noces
0:02:09 [FLegouy] et Marie intervient personnellement
0:02:11 [FLegouy] pour que Jésus fasse quelque chose
0:02:13 [FLegouy] ce qui veut ce qui signifie aussi d’ une manière implicite
0:02:16 [FLegouy] que déjà elle l’ avait vu à l’ oeuvre
0:02:17 [FLegouy] quelque part
0:02:18 [FLegouy] et c’ était fondamental
0:02:20 [FLegouy] et donc euh
0:02:21 [FLegouy] lui réclame euh
0:02:22 [FLegouy] lui euh répond mais femme que me veux -tu mon air mon heure n’ est pas venue
0:02:25 [FLegouy] et euh sans faire attention à sa réponse d’ ailleurs
0:02:28 [FLegouy] elle dit au serviteur faites tout ce qu’ il vous dira
0:02:30 [FLegouy] bien entendu il il fait remplir les jarres d’ eau et et
0:02:34 [FLegouy] et dans et après il le demande au serviteur d’ aller apporter ça au maître
0:02:38 [FLegouy] de cérémonie et entre temps l- l’ eau s’ est changée en vin bon
0:02:41 [FLegouy] quelque chose d’ absolument d’ extraordinaire
0:02:43 [FLegouy] bien
[FLegouy] donc ici les deux personnages clés fondamentaux c’ est bien Jésus et Marie
0:02:47 [FLegouy] dans cette oeuvre fondamentale de la transformation de l’ eau en vin
0:02:51 [FLegouy] si on regarde ce qu’ on dit les exégètes
0:02:54 [FLegouy] bien
[FLegouy] quand même ce qui me paraît fondamental c’ est que
0:02:57 [FLegouy] euh ces noces de Cana
0:02:58 [FLegouy] nous disent deux choses
0:02:59 [FLegouy] premièrement mon heure n’ est pas venue
0:03:02 [FLegouy] c’ est heure il s’ agit de l’ heure de l’ institution de l’ Eucharistie
0:03:05 [FLegouy] et surtout du sacrifice de la croix
0:03:07 [FLegouy] hein
[FLegouy] c’ est cette de cette heure -là dont il s’ agit
0:03:10 [FLegouy] et ça c’ est donc une première chose
0:03:12 [FLegouy] donc ces noces -là
0:03:13 [FLegouy] euh cette transformation de l’ eau en vin c’ est de cela dont il s’ agit
0:03:17 [FLegouy] Jésus va bientôt verser euh
0:03:19 [FLegouy] son sang pour le salut de l’ humanité
0:03:21 [FLegouy] d’ autre part
0:03:22 [FLegouy] lors de l’ institution de l’ Eucharistie
0:03:24 [FLegouy] Jésus reprend deux éléments
0:03:27 [FLegouy] qui sont fondamentaux c’ est le pain
0:03:29 [FLegouy] et le vin
0:03:30 [FLegouy] qu’ il considère
0:03:31 [FLegouy] et c’ est Jean qui nous le dit toujours comme la le vrai
0:03:34 [FLegouy] euh la vraie nourriture et la vraie boisson
0:03:36 [FLegouy] j’ ai envie de dire que par rapport à la thématique que j’ avais proposée l’ accord parfait
0:03:40 [FLegouy] nous sommes
0:03:41 [FLegouy] dans l’ archétype de l’ accord parfait

ESLO2_CONF_1240_arsenic

Date d’enregistrement 2012-04-12
Nature Conférences
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu D’une situation à l’autre
Thème Savoirs
Sous-thème Discours académiques
Sommaire Un directeur de recherche au CNRS de 45/55 ans donne une conférence sur la mouvance des verriers-alchimistes, et en particulier sur le verrier Bernard Perrot.
Profession [BGratuze] Directeur de recherche au CNRS
Age [BGratuze] 45/55
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO2_CONF_1240_arsenic.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:09:00 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [BGratuze] et encore lorsqu’ on avait fait l’ étude avec euh Isabelle Biron
0:00:03 [BGratuze] y a une chose qui nous avait énormément surprise
0:00:05 [BGratuze]
0:00:06 [BGratuze] c’ est la dernière coupe qui est en bas
0:00:09 [BGratuze] on avait un verre
0:00:10 [BGratuze] avec une opacification à l’ arsenic
0:00:12 [BGratuze] or
0:00:13 [BGratuze] cette opacification à l’ arsenic c’ est vraiment
0:00:15 [BGratuze] l’ extrême fin du dix-septième
0:00:16 [BGratuze] encore c’ est plutôt le début du dix-huitième dans les recettes vénitiennes
0:00:19 [BGratuze]
0:00:20 [BGratuze] ce verre est -il vraiment
0:00:21 [BGratuze]
0:00:22 [BGratuze] à B- euh de Bernard Perrot
0:00:24 [BGratuze] ou est -il plutôt euh une production différente ?
0:00:26 [BGratuze] donc la question euh se se posait [=!bb /instantaneous/N]
0:00:29 [BGratuze]
0:00:30 [BGratuze] et lorsqu’ on avait fait l’ étude
0:00:31 [BGratuze] d’ abord c’ est vrai qu’ on avait quand même un point d’ intér- d’ interrogation
0:00:33 [BGratuze] et une des conclusions qu’ on avait eue avec euh Isabelle Biron de lors de cette étude
0:00:37 [BGratuze] c’ était dans toutes les verres qu’ on n- dans tous les verres qu’ on nous avait fait analyser
0:00:40 [BGratuze] sur les productions attribuées à Bernard Perrot
0:00:43 [BGratuze] est -ce qu’ il y avait pas d’ autres choses ?
0:00:44 [BGratuze] est -ce qu’ il y avait pas d’ autres productions ?
0:00:46 [BGratuze] euh parce que c’ est vrai qu’ une telle variabilité dans l’ oeuvre d’ un verrier
0:00:49 [BGratuze] ça nous surprenait un petit peu
0:00:50 [BGratuze]
0:00:51 [BGratuze] mais enfin donc notre conclusion c’ était que
0:00:54 [BGratuze] bah Bernard Perrot était quand même quelqu’un d’ extrêmement inventif
0:00:56 [BGratuze] qui venant d’ Italie on te fait des verres à la soude
0:00:58 [BGratuze] va f- très rapidement se s’ adapter au verre potassique
0:01:01 [BGratuze] donc typique du centre de la France
0:01:03 [BGratuze] et puis i- il u- i- il fabrique et il utilise des verres
0:01:07 [BGratuze] on retrouve dans ses productions des choses
0:01:08 [BGratuze] que l’ on va retrouver
0:01:09 [BGratuze]
0:01:10 [BGratuze] en même temps qui sont publiées en même temps dans tout le reste de l’ Europe
0:01:13 [BGratuze] donc vraiment au sein d’ un mouvement
0:01:15 [BGratuze] euh
[BGratuze] d’ innovation euh verrière
0:01:17 [BGratuze] à la fois technique et à la fois chimique

ESLO2_CONF_1240_bernard-perrot

Date d’enregistrement 2012-04-12
Nature Conférences
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu
Thème Savoirs
Sous-thème Discours académiques
Sommaire Histoire des sciences et des techniques. Un directeur de recherche au CNRS de 45/55 ans donne une conférence sur la mouvance des verriers-alchimistes, et en particulier sur le verrier Bernard Perrot.
Profession [BGratuze] Directeur de recherche au CNRS
Age [BGratuze] 45/55
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO2_CONF_1240_bernard-perrot.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:15:53 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [BGratuze] autre surprise c’ est bon les travaux de Christian de Valence
0:00:03 [BGratuze] sur les recherches donc sur Bernard Perrot
0:00:05 [BGratuze] ont conduit à approximativement je dirais
0:00:08 [BGratuze] localiser l’ atelier dans une maison donc de la rue de la Recouvrance
0:00:11 [BGratuze]
0:00:12 [BGratuze] et
0:00:13 [BGratuze] grâce à l’ accord du propriétaire
0:00:14 [BGratuze] qui s’ est montré très compréhensif et très intéressé
0:00:17 [BGratuze] on a pu faire une certaine camp- une s- campagne de sondage [=!stondage /instantaneous/PHO]
0:00:20 [BGratuze] on s’ est dit si l’ atelier est
0:00:21 [BGratuze] un verrier qui travaille le plomb
0:00:23 [BGratuze] l’ arsenic et l’ antimoine
0:00:25 [BGratuze] ça doit laisser des traces
0:00:26 [BGratuze]
0:00:27 [BGratuze] [=!bb /instantaneous/N] et bah on était très déçus y en avait aucune trace
0:00:30 [BGratuze] aucune pollution de plomb d’ arsenic et dans l’ environnement
0:00:33 [BGratuze] si ce n’ est
[BGratuze] juste sur la couche de superficie du sol
0:00:36 [BGratuze] qui a servi de garage a une époque
0:00:37 [BGratuze] donc on a plus probablement des traces d’ essence au plomb
0:00:39 [BGratuze] que des traces euh de verrier
0:00:41 [BGratuze] euh
0:00:42 [BGratuze]
0:00:43 [BGratuze] [=!bb /instantaneous/N] donc
0:00:44 [BGratuze] choux blanc
0:00:45 [BGratuze] pas tout à fait parce que
0:00:47 [BGratuze] la maison était censée être rénovée [=!bb /instantaneous/N]
0:00:49 [BGratuze] et euh
0:00:51 [BGratuze] comme je dis l’ entrepreneur et
0:00:52 [BGratuze] et le propriétaire de la maison euh
0:00:54 [BGratuze] étaient quand même relativement intéressés par nos recherches
0:00:57 [BGratuze] et lorsqu’ ils ont commencé à enlever le crépi d’ un mur
0:01:00 [BGratuze] quelle ne fut pas la surprise de tomber sur des blocs de verres dans ce mur
0:01:03 [BGratuze] donc des choses qui avaient été mises en en remblai
0:01:05 [BGratuze] [=!bb /instantaneous/N]
0:01:06 [BGratuze] bon
[BGratuze] il nous a appelé
0:01:07 [BGratuze] on est arrivé
0:01:08 [BGratuze] alors bon juste pour la petite image hein euh
0:01:11 [BGratuze] c’ est la pièce qui est supposée être l’ atelier
0:01:13 [BGratuze] donc un four tel qu’ il était imaginé euh
0:01:15 [BGratuze] enfin tel qu’ il était sur une gravure de
0:01:17 [BGratuze] de la fin du dix-septième on peut imaginer donc euh
0:01:19 [BGratuze] on avait peut-être un four dans cette maison
0:01:22 [BGratuze] qui ressemblait à ça avec les verriers qui travaillaient autour
0:01:24 [BGratuze] mais ce qui nous a intéressés donc ce sont ces blocs de verre
0:01:27 [BGratuze] retrouvés dans le mur à deux endroits différents
0:01:29 [BGratuze] [=!bb /instantaneous/N] [=!i /instantaneous/N]
0:01:30 [BGratuze] que l’ on a donc analysés au laboratoire et
0:01:32 [BGratuze]
0:01:33 [BGratuze] on a effectivement des verres au plomb
0:01:35 [BGratuze]
0:01:36 [BGratuze] et par contre
0:01:37 [BGratuze] la plus belle surprise
0:01:38 [BGratuze] ça a été de trouver dans ces petits déchets de verre
0:01:40 [BGratuze] un verre d’ aspect blanchâtre opalin
0:01:43 [BGratuze] et qui a pratiquement
0:01:44 [BGratuze] alors
[BGratuze] y a des différences
0:01:45 [BGratuze] mais c’ est le même opacifiant que dans ce verre à l’ arsenic
0:01:48 [BGratuze] donc
[BGratuze]
0:01:49 [BGratuze] les verres
0:01:50 [BGratuze] blancs opacifiés à l’ arsenic
0:01:51 [BGratuze] sont vraiment des verres de Bernard Perrot
0:01:53 [BGratuze] et donc on a vraiment la confirmation
0:01:55 [BGratuze] de
0:01:56 [BGratuze] et la validation de l’ ensemble des résultats qu’ on avait obtenus
0:01:59 [BGratuze] donc
0:02:00 [BGratuze] Bernard Perrot c’ est vraiment un verrier
0:02:02 [BGratuze] au coeur de son temps et de l’ histoire des sciences
0:02:04 [BGratuze] qui a fait tout un tas de productions et d’ essais donc
0:02:06 [BGratuze] une production en perpétuelle je dirais euh renouvellement
0:02:09 [BGratuze] expérimentation
0:02:10 [BGratuze] avec des verres blancs à la fois à la cendre de euh
0:02:13 [BGratuze] à la cendre d’ os comme il se faisait à l’ époque
0:02:15 [BGratuze] mais aussi à l’ arsenic
0:02:17 [BGratuze] à l’ antimoine
[BGratuze] vraiment tout un tas d’ essais
0:02:19 [BGratuze] donc vraiment un verrier lié
0:02:20 [BGratuze] au courant euh alchimiste euh
0:02:23 [BGratuze] et au
0:02:24 [BGratuze] courant je dirais d’ innovation qui se fait en Europe
0:02:26 [BGratuze] bon il avait voyagé à Liège
0:02:28 [BGratuze] il avait voyagé dans tous les grands centres euh
0:02:29 [BGratuze] européens avant de se fixer à Orléans
0:02:31 [BGratuze] et on voit vraiment cet apport -là

ESLO2_ENT_1054_parfum

Date d’enregistrement 2010-06-03
Nature Entretien
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu
Thème Savoirs
Sous-thème Discours procéduraux
Sommaire Un buraliste de 55/65 ans anciennement chef de projet en marketing décrit la conception et la fabrication d’une ligne de parfum.
Profession [LD54] Buraliste ; [ch_NS3] enseignant
Age [LD54] 55/65 ; [ch_NS3] 35/45
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO2_ENT_1054_parfum.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:12:25 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [LD54] vous avez un marketing euh
0:00:01 [LD54]
0:00:02 [LD54] qui va vous donner euh une estis-
0:00:04 [LD54] euh l’ esquisse d’ un d’ un flac- de de
0:00:06 [LD54] d’ un parfum
0:00:07 [LD54]
[LD54] eux ils font le brief marketing de leur côté
0:00:09 [LD54] bon c’ est
0:00:10 [LD54]
0:00:11 [LD54] leur façon de travailler
0:00:12 [LD54]
[LD54] et ils vous sortent une maquette
0:00:14 [LD54]
0:00:15 [LD54] qu’ ils font euh avec euh
0:00:17 [LD54] du papier du carton
0:00:18 [LD54] quelque chose
0:00:19 [LD54] qui est souvent imaginable hein c’ est c- c’ est leur idée
0:00:21 [LD54]
0:00:22 [LD54] vous la désossez
0:00:23 [LD54]
0:00:24 [LD54] et après
[LD54] vous la dé- vous dé- vous vous
0:00:26 [LD54] v- vous prenez le projet
0:00:27 [LD54] vous voyez s’ il est viable ou pas
0:00:28 [LD54] s’ il est f-
0:00:29 [LD54] s’ il est ré-
[LD54] pardon s’ il est réalisable ou pas
0:00:30 [LD54] en industrie
0:00:31 [LD54]
0:00:32 [ch_NS3] hm hm
[LD54] et après donc euh
0:00:33 [LD54] vous le disséquez en morceaux
0:00:35 [LD54]
[LD54] et vous savez
0:00:36 [LD54] que vous avez un flacon
0:00:37 [LD54] vous avez une capsule un bouchon
0:00:39 [LD54] un packaging un emballage et après euh
0:00:42 [LD54] après vous êtes amené à
0:00:43 [LD54]
0:00:44 [LD54] à pondre le projet
0:00:45 [LD54]
0:00:46 [LD54] et et après
0:00:47 [LD54] à définir le prix
0:00:48 [LD54] puisqu’ on est t- on est plutôt R et D achat
0:00:50 [LD54]
[LD54] définir le produit
0:00:51 [LD54] voir si ça passe
0:00:52 [LD54] en prix
0:00:53 [LD54] par rapport euh
0:00:54 [LD54] par rapport euh au coût
0:00:56 [LD54] du produit
[LD54]
0:00:57 [LD54] à la marge
[LD54] par rapport à ce que le marketing euh
0:00:59 [LD54] estime euh le vendre
0:01:00 [LD54] et les commerciaux
0:01:01 [LD54]
0:01:02 [LD54] et après donc euh vous lancez
0:01:04 [LD54] vous vous faites des maquettes
0:01:05 [LD54] vous lancez les outillages
0:01:06 [LD54] et vous faites aussi bien
0:01:07 [LD54] du flacon donc bon il faut être un spécialiste
0:01:09 [LD54] du flacon
0:01:10 [LD54]
[LD54] du plastique
0:01:11 [LD54]
0:01:12 [LD54] donc du verre
0:01:13 [LD54] du plastique
0:01:14 [ch_NS3] hm hm
[LD54] et du l’ étayage
0:01:15 [LD54] du pa- du carton
[LD54]
0:01:16 [ch_NS3] d’ accord
0:01:17 [ch_NS3]
[LD54] donc c’ est comme ça
0:01:18 [LD54] qu’ on fait des
0:01:19 [LD54] des flacons ou des lignes de soin
0:01:20 [LD54]
0:01:21 [ch_NS3] hm hm
[LD54] donc je [=!pi /instantaneous/PHO]
0:01:22 [LD54] je conseille uniquement au niveau du
0:01:24 [LD54]
[LD54] du contenant
0:01:25 [LD54] donc je vais pas
[LD54] en R et D
0:01:26 [LD54] au niveau recherche euh formulation
0:01:28 [LD54] donc uniquement au niveau du concept des
0:01:30 [LD54]
[LD54] du contenant comme on dit
0:01:31 [LD54] du du packaging

ESLO2_CONF_1242_didactique

Date d’enregistrement 2012-04-12
Nature Conférences
Qualite Mauvaise
Type audio
Module Eslo-Fleu D’une situation à l’autre
Thème Savoirs
Sous-thème Discours académiques
Sommaire Un professeur des universités de 45/55 ans donne un discours où il présente certaines questions de recherche qui interviennent dans l’exploitation du corpus ESLO.
Profession [ch_GB9] Professeur des universités
Age [ch_GB9] 45/55
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO2_CONF_1242_didactique.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:35:01 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [ch_GB9] il y a des usages didactiques
0:00:01 [ch_GB9] que nous développons ici
0:00:03 [ch_GB9] des usages qui vont servir
0:00:05 [ch_GB9] à l’ enseignement aussi bien du français langue étrangère
0:00:07 [ch_GB9] qu’ à des observations sur le français langue maternelle
0:00:10 [ch_GB9] comment est -ce qu’ on peut euh identifier des éléments ?
0:00:12 [ch_GB9] comment est -ce qu’ on peut faire aujourd’hui des manuels ?
0:00:14 [ch_GB9] et pour nous c’ est particulièrement important parce qu’ on a un master
0:00:18 [ch_GB9] qui travaille sur les didacticiels
0:00:20 [ch_GB9] et on a une articulation de ce travail de recherche
0:00:23 [ch_GB9] avec une autre partie enseignement
0:00:25 [ch_GB9] dans euh le master euh
0:00:27 [ch_GB9] de didactique
0:00:29 [ch_GB9] didactique [=!pi /instantaneous/PHO]
0:00:30 [ch_GB9] une belle technologie
0:00:32 [ch_GB9] et puis euh
0:00:33 [ch_GB9] sur le traitement automatique des langues
0:00:35 [ch_GB9] qui est l’ autre aspect de l’ exploitation c’ est que [=!pi /instantaneous/PHO]
0:00:39 [ch_GB9] sur le traitement automatique des langues
0:00:41 [ch_GB9] il y a des aspects sur lesquels nous ne travaillerons pas ici
0:00:44 [ch_GB9] on ne peut pas tout faire
0:00:45 [ch_GB9] euh donc on a fait des choix on a éliminé
0:00:48 [ch_GB9] délibérément un certain nombre d’ études c’ est aussi
0:00:50 [ch_GB9] la complémentarité dans laquelle nous sommes avec l’ Equipex
0:00:54 [ch_GB9] euh je vous ai dit que nous sommes avec quatre laboratoires
0:00:56 [ch_GB9] celui d’ Aix-en-Provence et un des deux grands laboratoires français de phonétique
0:01:01 [ch_GB9] ici nous ne faisons pas du tout d’ études phonétiques
0:01:04 [ch_GB9] on ne cherche pas
0:01:05 [ch_GB9] à interpréter à repérer ces éléments
0:01:07 [ch_GB9] c’ est de la phonologie mais c’ est une autre discipline
0:01:10 [ch_GB9] on ne on n’ a pas comme ambition
0:01:13 [ch_GB9] d’ essayer de faire de la reconnaissance automatique de la parole
0:01:16 [ch_GB9] on n’ a pas comme ambition de euh chercher comment était articulé
0:01:21 [ch_GB9] telle ou telle unité
0:01:22 [ch_GB9]
[ch_GB9] on ne travaille pas sur le dialogue homme-machine
0:01:26 [ch_GB9] c’ est des gens quand vous appelez les
0:01:28 [ch_GB9] la SNCF et puis vous tombez sur une machine qui va vous répondre
0:01:32 [ch_GB9] euh y a des études de linguistique là-dessus c’ est très particulier [=!tx /previous/N]
0:01:36 [ch_GB9] y a des personnes
0:01:37 [ch_GB9] qui ont [=!bruit de chaise /previous/N]
0:01:38 [ch_GB9] qui ont travaillé dans notre domaine
0:01:39 [ch_GB9] par exemple sur les échanges dans les tours de contrôle
0:01:42 [ch_GB9] pour éviter les accidents
0:01:43 [ch_GB9] comme les observations de ce type -là
0:01:45 [ch_GB9] on ne travaille pas sur ces aspects [=!pi /instantaneous/PHO]
0:01:47 [ch_GB9] c’ est pas notre euh
0:01:48 [ch_GB9] c’ est pas notre domaine ici
0:01:50 [ch_GB9] on ne travaille pas euh sur la génération automatique de textes par omission hein
0:01:55 [ch_GB9] autant de domaines sur lesquels on pourrait être
0:01:57 [ch_GB9] alors vous allez dire mais alors qu’ est -ce qu’ il reste ?
0:01:59 [ch_GB9] bien il reste tout sur quoi euh nous travaillons
0:02:02 [ch_GB9] alors nous on travaille sur euh
0:02:04 [ch_GB9] sur euh ce que j’ ai essayé de vous indiquer
0:02:07 [ch_GB9] euh les travaux sur le lexique
0:02:09 [ch_GB9] comment est -ce que ça s’ organise ?
0:02:11 [ch_GB9] comment est -ce que ça fonctionne ?
0:02:13 [ch_GB9] comment est -ce que ça se met en série ?
0:02:15 [ch_GB9] comment est -ce qu’ on peut compiler très rapidement des dictionnaires ?

ESLO1_CONF_503_communication

Date d’enregistrement 1970-02-26
Nature Conférences
Qualite Excellente
Type audio
Module Eslo-Fleu
Thème Savoirs
Sous-thème Discours académiques
Sommaire Un conférencier parle de l’apprentissage d’une langue étrangère, selon les préceptes de l’approche communicationnelle.
Profession [503CONF]
Age [503CONF]
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO1_CONF_503_communication.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:43:08 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [503CONF] je pense que le langage servant à communiquer
0:00:02 [503CONF]
[503CONF] c’ est peut-être en plaçant les élèves dans des situations de communication
0:00:05 [503CONF]
0:00:06 [503CONF] reste à savoir comment
0:00:07 [503CONF]
0:00:08 [503CONF] euh qu’ on arrivera à trouver une motivation qui soit véritablement valable au niveau de l’ apprentissage des langues
0:00:11 [503CONF]
0:00:12 [503CONF] parce que ça paraît parfaitement ridicule n’ est -ce pas ?
0:00:15 [503CONF] enfin moi je sens on sent très bien chez nos grands élèves
0:00:17 [503CONF] comment mais je vais parler anglais à madame & untel mais elle sait bien le français enfin y a [=!rire /instantaneous/N]
0:00:21 [503CONF] c’ est pas la peine de se casser la tête enfin
0:00:23 [503CONF] vraiment hein en quatrième surtout c’ est perçu ils font pas la part des choses encore
0:00:26 [503CONF] hein
0:00:27 [503CONF]
[503CONF] ils ils ont tendance à vous répondre en français
0:00:29 [503CONF]
[503CONF] parce que parce que c’ est tout de suite
0:00:30 [503CONF] parce que c’ est normal c’ est la langue
0:00:32 [503CONF] la la véritable situation de communication vis-à-vis de vous pour eux
0:00:35 [503CONF]
[503CONF] c’ est le français c’ est pas du tout la langue étrangère
0:00:37 [503CONF]
[503CONF] hein
0:00:38 [503CONF] et alors le reste apparaît comme artificiel
0:00:40 [503CONF]
[503CONF] alors reste et euh
0:00:41 [503CONF] reste à créer le besoin de communication trouver des situations qui créent le besoin de communication
0:00:45 [503CONF]
0:00:46 [503CONF] ça il
0:00:47 [503CONF]
[503CONF] évidemment ça ça reste
0:00:49 [503CONF] et et peut-être précisément
0:00:50 [503CONF] euh enfin j’ anticipe
0:00:52 [503CONF] mais peut-être les méthodes audio-visuelles sont elles
0:00:54 [503CONF] une des façon de créer
0:00:56 [503CONF] certaines situations de communications
0:00:57 [503CONF]
0:00:59 [503CONF] et puis y a un autre problème mais plus large que j’ indique simplement
0:01:03 [503CONF] et d’ ailleurs
[503CONF]
0:01:04 [503CONF] nous y nous l’ avons touché quand quand on parle de
0:01:06 [503CONF]
0:01:07 [503CONF] situation de communication
0:01:08 [503CONF] au fond c’ est tout le problème de la relation pédagogique qui est mis en qui est
0:01:11 [503CONF]
0:01:12 [503CONF] qui qui est mis en question n’ est -ce pas ?
0:01:13 [503CONF]
0:01:14 [503CONF] euh
0:01:15 [503CONF] enfin [=!fin /instantaneous/PHO] euh Socrate c’ est c’ est ridicule en matière de pédagogie bon
0:01:19 [503CONF]
[503CONF] Alain Alain c’ est consternant
0:01:21 [503CONF] hein ?
0:01:22 [503CONF] euh
0:01:23 [503CONF] quand quand on pense
0:01:24 [503CONF] enfin ça ça tient pas debout n’ est -ce pas ? on va poser on va demander
0:01:27 [503CONF]
[503CONF] à l’ élève
0:01:28 [503CONF]
[503CONF] de répondre à une question dont nous nous savons la réponse
0:01:31 [503CONF]
[503CONF] et nous nous avons de grandes chances de penser qu’ il ne la connaît pas
0:01:33 [503CONF] [=!rire en fond /instantaneous/N]
0:01:34 [503CONF] y a quelque chose qui va pas [=!rire /instantaneous/N]
0:01:35 [503CONF] c’ est pas tout à fait logique
0:01:37 [503CONF] alors
0:01:38 [503CONF] tout ça est à repenser hein
0:01:39 [503CONF] mais ça c’ est un problème d’ ordre de pédagogie générale et je pense qu’ on perdrait un peu de temps
0:01:42 [503CONF] enfin pour ma part
0:01:43 [503CONF] euh je préfère que vous en parliez vous
0:01:44 [503CONF] plutôt que moi me lancer dans des vassi- des vaticinations sur ce sujet
0:01:48 [503CONF]
0:01:49 [503CONF] bien
[503CONF]
0:01:51 [503CONF] euh
0:01:52 [503CONF]
0:01:53 [503CONF] quoi qu’ il en soit
0:01:54 [503CONF]
0:01:56 [503CONF] je crois qu’ on peut euh maintenant
0:01:58 [503CONF]
0:01:59 [503CONF] j’ ai fait le tour je crois de ce que j’ avais à vous dire
0:02:01 [503CONF]
[503CONF] aboutir
0:02:02 [503CONF] nous avons vu deux préceptes n’ est -ce pas ? je me souviens plus
0:02:05 [503CONF] euh oui l’ enseignement d’ éléments linguistiques séparés contraire au mode de perception humain l’ autre c’ était
0:02:09 [503CONF]
0:02:10 [503CONF] euh
0:02:11 [503CONF] qu’ il serait grave que qu’ il serait qu-
0:02:12 [503CONF] qu’ il ne faut absolument pas
0:02:14 [503CONF] lier l’ apprentissage de la langue maternelle et l’ apprentissage d’ une langue étrangère
0:02:17 [503CONF] et alors dans l’ apprentissage d’ une langue étrangère on pourrait dire
0:02:20 [503CONF] euh par voie de conséquence
0:02:21 [503CONF]
0:02:22 [503CONF] que la présentation des éléments linguistiques
0:02:24 [503CONF]
[503CONF] que vous appeliez ça structure ou ou même autre chose ça n’ a pas d’ importance
0:02:28 [503CONF] doit toujours être intégrée à un message
0:02:30 [503CONF]
0:02:31 [503CONF] lequel message doit être placé en situation
0:02:33 [503CONF] et c’ est la difficulté
0:02:35 [503CONF]
0:02:37 [503CONF] toujours aussi bref que possible
0:02:38 [503CONF] compte tenu du savoir de nos élèves
0:02:40 [503CONF]
0:02:42 [503CONF] et que
0:02:43 [503CONF] au-delà même de la présentation des messages et de la présentation du fait de langue
0:02:48 [503CONF]
[503CONF] ce qui est important
0:02:49 [503CONF]
0:02:50 [503CONF] c’ est de faire acquérir de faire assimiler
0:02:52 [503CONF]
0:02:53 [503CONF] à nos élèves une série d’ habitudes linguistiques
0:02:55 [503CONF]
0:02:57 [503CONF] c’ est-à-dire d’ esquiver
0:02:58 [503CONF] le plus longtemps possible l’ analyse
0:03:00 [503CONF]
0:03:01 [503CONF] n’ est -ce pas ?
[503CONF]
0:03:02 [503CONF] euh l’ analyse qui
0:03:03 [503CONF] désosse la structure qui la détruit qui la décompose
0:03:07 [503CONF] peut-être pour la recomposer mais en tout cas
0:03:09 [503CONF] euh qui la décompose d’ abord
0:03:11 [503CONF] euh
[503CONF] nuit
0:03:12 [503CONF] enfin est contraire
0:03:13 [503CONF] à l’ assimilation d’ une véritable habitude
0:03:15 [503CONF]
[503CONF] l’ habitude linguistique ça se situe au niveau du réflexe
0:03:18 [503CONF] n’ est -ce pas ?
[503CONF]
0:03:19 [503CONF] le jour euh
0:03:20 [503CONF] vous pincerez vos élèves et qu’ ils crieront aïe en anglais ou en allemand je sais pas du tout d’ ailleurs comment ça peut se dire
0:03:25 [503CONF] ce jour -là vous aurez gagné mais pas avant n’ est -ce pas ?

ESLO1_INTPERS_419_vinaigriers

Date d’enregistrement 1970-04-04
Nature Interview de personnalités
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu Paroles d’Orléanais
Thème Savoirs
Sous-thème Mémoire collective
Sommaire Un industriel propriétaire de vinaigrerie de 35/45 ans raconte comment les maîtres-vinaigriers du passé procédaient pour fabriquer du vinaigre.
Profession [419PERS] Industriel (propriétaire de vinaigrerie) ; [PB]
Age [419PERS] 35/45 ; [PB] 25/35
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO1_INTPERS_419_vinaigriers.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:03:30 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [PB] euh j’ ai remarqué qu’ il y a beaucoup de enfin qu’ il y a pas beaucoup mais qu’ il y a plusieurs vinaigreries à Orléans
0:00:05 [PB] pourquoi est -ce que le vinaigre s’ établit ?
0:00:08 [419PERS] euh bah ça c’ est c’ est une histoire qui remonte à assez loin puisque elle remonte aux temps la Loire était navigable
0:00:14 [PB] oui
[419PERS] alors euh les péniches euh charriaient du vin sur la Loire et le vin était déchargé à Orléans pour remonter sur Paris à ce moment -là par euh
0:00:24 [419PERS] par omnibus ou par chemin [=!mic /instantaneous/N]
0:00:26 [419PERS] et alors euh les vins qui en cours de route comme le voyage était assez lent
0:00:30 [419PERS] euh les vins qui en cours de route s’ avariaient
0:00:33 [419PERS] étaient vendus sur place au rabais
0:00:35 [419PERS] pour euh faire moins de transport
0:00:38 [419PERS] et alors à ce moment -là euh des tonneliers c’ est-à-dire des artisans qui fabriquaient des tonneaux ou qui réparaient des des tonneaux
0:00:46 [419PERS] achetaient le vin
0:00:47 [419PERS] avaient des des tonneaux eux -même euh qu’ on appelle euh maintenant le système orléanais mais enfin [=!m’enfin /instantaneous/PHO] c’ est le ce qu’ on appelle aussi le système Pasteur
0:00:55 [419PERS] avec la mère de vinaigre
0:00:56 [419PERS] alors ils avaient les uns dix fûts les autres quinze fûts les autres cinquante fûts
0:01:01 [419PERS] dans lequel euh ils faisaient leur vinaigre alors ils achetaient ce vin
0:01:05 [419PERS] qui n’ était plus bon à la consommation
0:01:07 [419PERS] et ils achetaient ce vin et ils s’ en servaient pour le pour faire du vinaigre et le commercialiser
0:01:12 [419PERS] et alors à l’ époque y avait je sais pas peut-être euh cent cinquante ou cent soixante euh fabriquants de vinaigre
0:01:19 [419PERS]
0:01:20 [419PERS] c’ était une profession très florissante et très nombreuse
0:01:22 [PB] hm hm
0:01:23 [419PERS] mais enfin [=!m’enfin /instantaneous/PHO] c’ était pas une profession spécifique puisque c’ était un à côté de leur métier bien souvent
0:01:28 [PB] hm hm
[419PERS] alors évidemment par la suite ça s’ est clarifié
0:01:32 [419PERS] et on est devenu srtictement fabricant de vinaigre euh les tonneliers ont abandonné leur métier
0:01:38 [419PERS] des affaires ont pris de l’ expansion et d’ autres ont complètement disparu
0:01:41 [419PERS] si bien qu’ aujourd’hui on se retrouve euh cinq sur Orléans

ESLO1_INTPERS_409_terre-de-passage

Date d’enregistrement 1970-05-25
Nature Interview de personnalités
Qualite Bonne
Type audio
Module Eslo-Fleu
Thème Savoirs
Sous-thème Mémoire collective
Sommaire Un directeur d’école primaire de garçons de 35/45 ans et originaire d’Algérie raconte comment l’Algérie a été une terre de passage, sur le plan historique, des berbères autochtones à la colonisation française.
Profession [409PERS] Directeur, école primaire de garçons ; [PB]
Age [409PERS] 35/45 ; [PB] 25/35
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO1_INTPERS_409_terre-de-passage.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:18:46 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [409PERS] alors pour revenir justement entre la différence
0:00:03 [409PERS]
[409PERS] qu’ il y a entre les habitants d’ Algérie
0:00:05 [409PERS]
0:00:07 [409PERS] et
0:00:08 [409PERS]
[409PERS] euh ceux qui venaient de la métropole
0:00:11 [409PERS] pour apporter leur culture ou pour apporter
0:00:15 [409PERS] leur savoir ou pour
0:00:17 [409PERS] venir s’ enrichir
0:00:18 [409PERS] faut bien le dire que y en a y en a y en avait qui avaient cette optique -là aussi je veux dire c’ est le pays de
0:00:22 [409PERS] de cocagne on va aller s’ enrichir
0:00:24 [409PERS] hein faut pas nier ça
0:00:25 [409PERS]
0:00:26 [409PERS] il y a une différence c’ est que
0:00:28 [409PERS]
0:00:29 [409PERS] le fond
0:00:30 [409PERS] de ces habitants d’ Algérie était formé de toutes les races méditerranéennes
0:00:33 [409PERS]
0:00:34 [409PERS] car il ne faut pas oublier que depuis l’ Antiquité
0:00:37 [409PERS] l’ Algérie
0:00:38 [409PERS] a été une terre de passage
0:00:39 [409PERS]
0:00:40 [409PERS] et je crois que il faut faire la nuance entre une terre de passage
0:00:44 [409PERS]
[409PERS] et une terre a vécu un peuple
0:00:46 [409PERS]
0:00:47 [409PERS] voyez -vous ?
[409PERS]
0:00:49 [409PERS] l’ Angleterre n’ a pas été une terre de passage
0:00:51 [409PERS]
0:00:53 [409PERS] la France
0:00:54 [409PERS] n’ a pas été une terre de passage
0:00:55 [409PERS]
0:00:56 [409PERS] mais l’ Espagne a été une t- une terre de passage et l’ Algérie a été une terre de passage
0:01:01 [409PERS] c’ est qu’ il y a qu’ à reprendre l’ histoire
0:01:02 [409PERS]
0:01:03 [409PERS] il y avait certes
0:01:05 [409PERS] il y avait certes
0:01:06 [409PERS] l’ autochtone
0:01:07 [409PERS]
0:01:08 [409PERS] qui lui qui était depuis les ancêtres sur le pays
0:01:11 [409PERS] et ça forme qui formaient le peuple berbère
0:01:14 [409PERS] mais depuis l’ Antiquité
0:01:15 [409PERS]
0:01:16 [409PERS] cette Algérie a fait le lien
0:01:18 [409PERS] entre l’ occident et l’ orient
0:01:20 [409PERS]
0:01:21 [PB] hm hm
0:01:22 [409PERS] et ce lien
0:01:23 [409PERS] de l’ occident à l’ orient
0:01:25 [409PERS] a été fait par toutes les civilisations
0:01:27 [409PERS] depuis la civilisation phénicienne
0:01:30 [409PERS] lorsque les Phéniciens
0:01:31 [409PERS]
0:01:32 [409PERS] se sont
[409PERS]
0:01:34 [409PERS] euh disons créé le besoin d’ expansion commerciale
0:01:37 [409PERS]
0:01:38 [409PERS] ils sont partis avec leurs bateaux
0:01:39 [409PERS]
0:01:40 [409PERS] de l’ Asie mineure
0:01:42 [409PERS] ils ont fait toutes les côtes
0:01:43 [409PERS] ils se sont implantés en Afrique du Nord
0:01:45 [409PERS]
0:01:47 [409PERS] puis après vous avez eu
0:01:48 [409PERS] hein euh une autre euh l’ autre civilisation qui a été
0:01:52 [409PERS] euh une civilisation
0:01:54 [409PERS]
0:01:55 [409PERS] euh romaine
0:01:56 [409PERS] hein j’ en saute peut-être romaine
0:01:58 [409PERS] qui elle a procédé du même de la même façon
0:02:01 [409PERS] que les Phéniciens
[409PERS] absolument de la même façon que les Phéniciens
0:02:04 [409PERS] les Romains sont partis d’ Italie ont voulu conquérir le bassin méditerranéen
0:02:07 [409PERS] et ont conquis
0:02:08 [409PERS] ils sont passés sur la terre d’ Afrique
0:02:10 [409PERS] voilà pourquoi en Afrique du Nord si vous voulez voir des ruines romaines splendides il faut aller en Afrique du Nord
0:02:14 [409PERS] vous verrez
0:02:15 [409PERS] de magnifiques euh ruines
0:02:17 [409PERS] de la civilisation romaine
0:02:19 [409PERS] absolument sensationnelles des villes
0:02:21 [409PERS] entières des
0:02:23 [409PERS] entières
0:02:24 [409PERS] telles que Timgad telles que Djemila
0:02:26 [409PERS]
0:02:27 [409PERS] voyez -vous ?
0:02:28 [409PERS] mais les Romains ont été suivis par les Vandales
0:02:32 [409PERS]
0:02:35 [409PERS] et puis vous avez eu encore une civilisation chrétienne
0:02:38 [409PERS] qui est arrivée
0:02:40 [409PERS] là-dessus
0:02:41 [409PERS]
0:02:42 [409PERS] et puis ensuite vous avez eu l’ invasion arabe
0:02:44 [409PERS] au moment s- c’ est euh a pris naissance
0:02:47 [409PERS] si vous voulez [=!tx /instantaneous/N]
0:02:49 [409PERS] le mahométisme
0:02:50 [409PERS] au moment le prophète
0:02:52 [409PERS]
0:02:53 [409PERS] des musulmans est apparu
0:02:55 [409PERS] il y a eu la conquête du monde par le le le mahométisme
0:02:59 [409PERS] et alors à ce moment -là ils ont refait exactement
0:03:01 [409PERS] la même chose ils ont traversé encore l’ Egypte
0:03:04 [409PERS] l’ Algérie le Maroc sont rentrés en Espagne et sont arrivés en France
0:03:09 [409PERS] jusqu’ à cette fa- cette fameuse bataille de Poitiers
0:03:11 [409PERS] faut pas oublier que les Arabes ont vécu huit cents ans
0:03:13 [409PERS] en en Espagne
0:03:15 [409PERS] donc autant en Algérie
0:03:17 [409PERS] mais si ils ont ces [=!pi /instantaneous/PHO] ont été chassés par la civilisation turque
0:03:20 [409PERS]
0:03:21 [409PERS] et nous arrivons à ce moment -là près de notre euh
0:03:24 [409PERS] histoire contemporaine civilisation turque
0:03:27 [409PERS] c’ est vers dix-huit cent trente
0:03:28 [409PERS] donc
0:03:30 [409PERS] euh il y avait déjà des relations commerciales entre lo- entre l’ Afrique du Nord et
0:03:34 [409PERS] les pays d’ occident
0:03:36 [409PERS] et il y avait cette fameuse euh
0:03:38 [409PERS] vous avez certainement souvenance de cette f- de de ces fameux barbaresques
0:03:42 [409PERS] hein qui écumaient les mers
0:03:44 [409PERS] qui écumaient la mer Méditerranée
0:03:46 [409PERS] et c’ est à la suite d’ une histoire commerciale
0:03:48 [409PERS] que la France a été obligée d’ intervenir
0:03:50 [409PERS] mais à l’ origine la France
0:03:52 [409PERS] n’ est intervenue dans cette affaire commerciale
0:03:54 [409PERS] qui était un pa- un marché passé entre euh
0:03:58 [409PERS] entre euh
0:04:00 [409PERS] le [=!pi /instantaneous/PHO] d’ Alger
0:04:01 [409PERS] et un commerçant musulman
0:04:03 [409PERS] oh non oh euh non israélite je crois
0:04:05 [409PERS] de la France
0:04:06 [409PERS] la France est intervenue parce que à cette époque on avait une notion de l’ honneur une notion de
0:04:11 [409PERS] euh de la parole donnée et cetera
0:04:14 [409PERS] et la France n’ avait pas du tout l’ intention de faire de la colonisation
0:04:16 [409PERS] à cette époque -là
0:04:18 [409PERS] c’ était a- une affaire à régler une affaire d’ honneur à régler ça ne
0:04:21 [409PERS] ça n’ allait pas les bateaux étaient rationnés on n’ avait pas respecté un marché
0:04:25 [409PERS] ce n’ est que après
0:04:26 [409PERS] ce n’ est que après
0:04:28 [409PERS]
0:04:29 [409PERS] que Napoléon trois [=!tx /instantaneous/N]
0:04:31 [409PERS]
[409PERS] eh ben a
0:04:32 [409PERS] envisagé
0:04:33 [409PERS] d’ une façon systématique la colonisation
0:04:36 [409PERS] de l’ Algérie d’ ailleurs comme tous les pays européens à cette époque -là
0:04:39 [409PERS]
0:04:40 [409PERS] nous ne sommes pas les seuls

ESLO2_DISC_1239_jeanne

Date d’enregistrement 2012-05-08
Nature Discours
Qualite Passable
Type audio
Module Eslo-Fleu D’une situation à l’autre
Thème Savoirs
Sous-thème Mémoire collective
Sommaire Un haut fonctionnaire de + de 65 ans et député du Loiret prononce un discours sur l’histoire de Jeanne d’Arc, lors des fêtes johanniques.
Profession [JLBernard] Haut fonctionnaire: député de la 3ème circonscription du Loiret
Age [JLBernard] + de 65
Ecouter le son de cet extrait:
ESLO2_DISC_1239_jeanne.odt

(Timecode de l’extrait dans l’enregistrement principal 0:00:00 à retrouver sur eslo.huma-num.fr )

0:00:00 [JLBernard] il y a
0:00:01 [JLBernard] six cents ans
0:00:02 [JLBernard]
[JLBernard] naissait à Domrémy
0:00:04 [JLBernard]
0:00:05 [JLBernard] une enfant dont l’ existence ne dura que dix-neuf années
0:00:09 [JLBernard] mais qui fut une figure emblématique de l’ histoire de France
0:00:13 [JLBernard] en contribuant à inverser le cours
0:00:16 [JLBernard] de la guerre de Cent Ans
0:00:17 [JLBernard]
0:00:18 [JLBernard] en quatorze cent vingt-neuf
0:00:21 [JLBernard] ici
0:00:22 [JLBernard]
[JLBernard] à Orléans
0:00:23 [JLBernard]
0:00:24 [JLBernard] Jeanne
[JLBernard]
0:00:25 [JLBernard] est résistante
0:00:26 [JLBernard]
0:00:27 [JLBernard] combattante
0:00:28 [JLBernard]
[JLBernard] conquérante
0:00:29 [JLBernard]
0:00:30 [JLBernard] et triomphante
0:00:31 [JLBernard]
0:00:33 [JLBernard] deux ans plus tard
0:00:34 [JLBernard]
[JLBernard] là-bas
0:00:35 [JLBernard]
0:00:36 [JLBernard] à Rouen
[JLBernard]
0:00:37 [JLBernard] elle est emprisonnée
0:00:39 [JLBernard]
[JLBernard] humiliée
0:00:40 [JLBernard]
0:00:41 [JLBernard] condamnée
0:00:42 [JLBernard]
[JLBernard] puis brûlée
0:00:44 [JLBernard]
0:00:45 [JLBernard] le quatre mai
0:00:46 [JLBernard]
0:00:47 [JLBernard] quatorze cent trente et un
0:00:49 [JLBernard] Jeanne d’ Arc meurt
0:00:52 [JLBernard] mais elle va en quelque sorte
0:00:53